Le Prince Charles aurait apparemment un grand regret à propos de Bébé Archie

Bien que le Prince Charles soit l’héritier du trône britannique et possède tout le prestige et le pouvoir que cela implique, il est comme n’importe quel parent à un égard. À présent que ses fils sont devenus adultes, il ne peut plus contrôler ce qu’ils décident de faire – autant qu’il le voudrait, en tout cas. Et après que le Prince Harry ait pris sa spectaculaire décision, cela a apparemment créé un profond regret chez Charles.

Archie, bien sûr, est le premier enfant de Harry et de sa femme, Meghan Markle. Et le couple, qui s’est rencontré au cours de l’été 2016, a suscité une controverse inhabituelle pour les membres de la famille royale britannique. En effet, presque tous leurs faits et gestes sont scrutés en permanence par d’innombrables journaux, magazines et sites Internet.

Mais à plusieurs égards, Harry a pu se comporter d’une façon que son frère, le prince William, n’a jamais pu imiter. Cela s’expliquant par le fait que William sera presque certainement roi, un jour. En tant que fils aîné de Charles, William héritera en effet du trône après son père, lui-même devant devenir monarque après sa mère, l’actuelle reine Elizabeth II.

ADVERTISEMENT

En tant que second fils de Charles, Harry – trois ans plus jeune – se retrouve sixième dans l’ordre de succession du trône. Le père, le frère et les enfants du frère de Harry – le prince George, la princesse Charlotte et le prince Louis – le précèdent tous dans l’ordre de succession. Selon toute vraisemblance, le prince ne sera donc jamais roi. Archie ne deviendra sans doute pas un monarque non plus, bien que ce ne soit pas cela que Charles se serait mis à regretter.

Quoi qu’il en soit de son accession au trône, Harry a toujours été très apprécié au fil des années. Son caractère espiègle a fait de lui l’un des membres les plus populaires de la famille royale britannique. Dans sa jeunesse, le prince était célèbre pour ses mésaventures – un comportement rarement associé à la réputation formelle des Windsor.

ADVERTISEMENT

La mère de Harry, la princesse Diana, était sans doute aussi connue pour ses transgressions des règles royales que son fils allait le devenir. Cela explique peut-être pourquoi elle est tombée en disgrâce aux yeux de sa belle-famille après avoir divorcé de Charles. Diana était pourtant adorée dans le monde entier, sa mort en 1997 allant même susciter une vague de chagrin pratiquement sans précédent à travers le monde.

ADVERTISEMENT

Cela dit, le comportement de Harry était des plus excentriques. À 16 ans, il aurait apparemment consommé de la marijuana et, en 2005, il aurait été photographié lors d’une soirée costumée vêtu d’un uniforme nazi. Il a également été photographié dans son plus simple appareil lors d’une fête à Las Vegas et se serait battu avec un photographe à plusieurs reprises. Charles regretterait-t-il d’avoir à raconter à son petit-fils le passé agité de Harry ? Eh bien, pas vraiment – pour ce que l’on sait, en tout cas.

ADVERTISEMENT

Fort heureusement, Harry semble avoir mûri après avoir intégré la prestigieuse Académie Militaire Royale de Sandhurst, au Royaume-Uni, et être finalement devenu lieutenant dans l’armée. Le prince a en fait servi dix ans dans les forces armées et a effectué deux missions en Afghanistan.

ADVERTISEMENT

Depuis sa sortie de l’armée, Harry se consacre aux causes caritatives. Ses patronages sont variés, le prince soutenant des organisations consacrées à la conservation animale en Afrique, des programmes d’éducation pour les enfants, des organismes de santé mentale, des services d’assistance aux anciens combattants et combattantes, et des programmes sportifs. Le plus célèbre d’entre eux étant sans doute les Invictus Games, un événement sportif destiné aux militaires actifs ou retraités ayant été blessés en service, et dont Harry est le fondateur.

ADVERTISEMENT

Le travail caritatif de Harry est le reflet de celui de son père. En effet, Charles est depuis longtemps passionné par le sujet et a lancé de nombreuses organisations d’assistance au fil des années. Son site Web en témoigne : “Depuis plus de 40 ans, le prince de Galles est un leader lorsqu’il s’agit d’identifier les besoins caritatifs et de créer et diriger des organisations caritatives pour y répondre”.

ADVERTISEMENT

Certains médias ont pourtant affirmé que Charles et Harry ont une relation père-fils assez complexe. Et, selon plusieurs sources, c’est aussi le cas entre Harry et sa belle-mère Camilla. Charles et Camilla ne sont pas vus comme des membres particulièrement populaires de la famille royale, et Harry est sans doute l’un des favoris du public britannique depuis un bon moment déjà.

ADVERTISEMENT

En effet, en 2019, Harry fut élu deuxième membre le plus populaire de sa famille – seulement derrière la reine – au cours d’une enquête menée par la firme d’études de marché YouGov. Mais les choses semblent avoir commencé à changer après le mariage du duc de Sussex avec Meghan. Les fans savent que ces deux-là se sont rencontrés pour la première fois lors d’un rendez-vous à l’aveugle en 2016.

ADVERTISEMENT

Harry et Meghan se sont apparemment vite épris l’un de l’autre, ce qui a conduit le prince à demander à son amoureuse de l’accompagner en vacances au Botswana. Et leur relation s’est épanouie à partir de là, même si ce ne sera qu’aux Jeux Invictus de 2017 – plus d’un an après – que le couple est finalement photographié en train de se tenir la main.

ADVERTISEMENT

L’attention médiatique autour de Harry et Meghan ne les a pourtant pas empêchés de passer à la vitesse supérieure. En novembre 2017, le prince demande l’actrice en mariage et lui offre une bague en diamants ayant appartenu à Diana.

ADVERTISEMENT

Et quand Harry et Meghan se sont finalement mariés en mai 2018, leur mariage est devenu l’un des plus grands événements de l’année, avec environ 1,9 milliard de personnes à travers le monde entier y assistant à la télévision. D’autres bonnes nouvelles ont suivi cinq mois plus tard, quand les jeunes mariés ont révélé qu’ils attendaient leur premier enfant.

ADVERTISEMENT

Puis, le 6 mai 2019, Meghan a accouché d’un petit garçon nommé Archie Harrison Mountbatten-Windsor. Devenu le huitième petit-enfant de la reine Elizabeth II, il est immédiatement entré dans la ligne de succession en septième position. Harry était fou de son nouveau fils, disant d’Archie qu’il était “absolument à mourir”. Après l’arrivée d’Archie, pourtant, le prince et sa femme ont pris une série de décisions qui ont créé chez Charles un grand regret.

ADVERTISEMENT

Mais qu’en est-il du propre père de Harry ? Eh bien, avec tout ce qui se passe avec le duc et la duchesse de Sussex, Charles a été un peu laissé de côté. Le Prince de Galles a longtemps été l’unique parent de William et Harry suite au décès de Diana en 1997 – bien qu’ils aient une belle-mère en Camilla.

ADVERTISEMENT

Charles n’a pas non plus exprimé son mécontentement concernant la décision de Harry et Meghan de quitter leurs fonctions royales – pas publiquement, en tout cas. Pourtant, le prince de Galles aurait admis entretenir un grand regret à propos de la relocalisation de son fils et de sa belle-fille aux États-Unis. Et oui, tout cela est à propos d’Archie.

ADVERTISEMENT

Voyez-vous, quand Harry et Meghan ont annoncé leur intention d’entamer une nouvelle vie, Archie avait moins d’un an. Et, naturellement, quand un bébé est si petit, un grand-père souhaite se trouver à proximité pour voir le petit ou donner un coup de main à ses parents. Mais à présent que Harry, sa femme et son enfant vivent à l’étranger, Charles regretterait “personnellement le fait de ne plus pouvoir voir son fils et sa famille”.

ADVERTISEMENT

C’est en tout cas ce qu’affirme Nigel Cawthorne, l’auteur de Prince Andrew, Epstein and the Palace. Et il pense que Charles n’était pas contre ce que Harry et Meghan essayaient de faire. “Je pense que [le prince de Galles] a sincèrement essayé de soutenir Harry et Meghan, tant que cela ne dérangeait pas les autres membres de la famille royale”, a déclaré Cawthorne au Sun en juillet 2020.

ADVERTISEMENT

De plus, affirme Cawthorne, Charles a compris que tous ses efforts pour influencer son fils seraient vains. “En vérité, il ne pouvait pas faire grand chose d’autre que d’offrir un soutien moral”, explique l’écrivain. En fin de compte, Charles aurait eu à accepter la décision.

ADVERTISEMENT

Tout le monde sait que Harry et Meghan ont révélé en janvier 2020 qu’ils allaient prochainement quitter le Royaume-Uni. Ce mois-là, le couple a expliqué dans un communiqué de presse : “Nous avons l’intention de prendre un peu de recul en tant que membres ‘seniors’ de la famille royale et de travailler afin de devenir financièrement indépendants tout en continuant à soutenir pleinement Sa Majesté la Reine. Nous prévoyons à présent d’équilibrer notre temps entre le Royaume-Uni et l’Amérique du Nord, en continuant à honorer notre devoir envers la Reine, le Commonwealth et nos patronages.”

ADVERTISEMENT

Parmi les annonces royales, celle-ci fut l’une des plus choquantes. De plus, il semble que ni Charles ni William n’aient été consultés. Et, comme cela, le couple fait ses valises et s’envole pour Los Angeles quelques semaines plus tard, laissant les médias et le public britanniques en état de choc.

ADVERTISEMENT

La réponse officielle de Buckingham Palace parle d’elle-même. “Nous ne faisons qu’entamer les discussions avec le duc et la duchesse de Sussex. Nous comprenons leur désir d’une approche différente, mais il s’agit de questions compliquées qui prendront du temps avant d’être résolues”, lit-on dans la déclaration de la résidence de la Reine.

ADVERTISEMENT

Apparemment, le déménagement de Harry et Meghan a mis Charles dans une position délicate. Selon Cawthorne, l’héritier du trône avait l’intention de “réduire” la famille royale britannique, familièrement surnommée “la Firme”. À l’origine, donc, son plus jeune fils et sa belle-fille devaient être des figures clés de la nouvelle configuration.

ADVERTISEMENT

Lors d’un entretien accordé au Daily Express en juillet 2020, Cawthorne a déclaré : “[Charles] était ravi par Meghan et il aurait sans doute continué à attirer davantage les Sussex. Il aurait essayé de leur donner le plus large rôle possible au sein de la Firme. Bien sûr, quand [Harry et Meghan] ont décidé d’émigrer, tout cela a pris fin.”

ADVERTISEMENT

Pourquoi Harry et Meghan ont-ils agi de façon si controversée ? Eh bien, certains pensent que la raison est en partie à trouver dans leur traitement par les médias. Le prince a ainsi critiqué presque dès l ‘origine la couverture médiatique entourant son amour. En confirmant l’existence de cette relation en 2016, il alla même jusqu’à évoquer le comportement de certains éléments de la presse comme “une vague d’abus et de harcèlement.”

ADVERTISEMENT

Pourtant, Harry et Meghan ne se sont pas toujours été tenus à l’écart des caméras, au vu de l’interview accordée à la BBC peu après l’annonce de leurs fiançailles. Ils y révèlent des détails de leur phase de séduction, de leur demande en mariage et de leurs projets d’avenir. Il est annoncé, par exemple, que Meghan allait abandonner son métier d’actrice et dédierait son temps à des causes caritatives.

ADVERTISEMENT

Naturellement, les médias n’ont pas renoncé à suivre Harry et Meghan après cela, bien que le couple se soit efforcé de conserver un semblant de vie privée. Contrairement à William et à sa femme Kate, le duc et la duchesse de Sussex ne sont pas sortis poser pour des photos à l’extérieur de l’hôpital avec leur nouveau bébé, à la naissance de celui-ci.

ADVERTISEMENT

Pourtant, si la naissance et le baptême d’Archie ont tous deux été des affaires discrètes, cela n’a pas empêché les membres de la famille royale de devoir faire face à d’autres intrusions indésirables de la part de la presse. Lors du documentaire télévisé britannique de 2019 intitulé Harry & Meghan : An African Journey, le prince fait un parallèle entre son expérience avec les médias et ce que sa défunte mère, Diana, a dû affronter durant sa vie.

ADVERTISEMENT

Harry explique à propos de sa mère : “Tout ce qu’elle a vécu, ce qui lui est arrivé, est chaque jour incroyablement important. Et ce n’est pas moi qui suis paranoïaque.” Il ajoute : “Une partie de ce travail consiste surtout à faire bonne figure, mais pour moi et pour ma femme, il y a de choses qui blessent – surtout quand elles sont majoritairement fausses.”

ADVERTISEMENT

De plus, Meghan a intenté une action en justice contre le Daily Mail pour avoir publié une lettre personnelle. Et Harry n’a pas calmé les choses en affirmant, dans des documents juridiques, que son téléphone avait été piraté par plusieurs journaux.

ADVERTISEMENT

Puis, au cours des vacances en 2019, le couple s’envole avec Archie vers le Canada pour profiter d’une grande pause en famille. À ce moment, ils commencent peut-être à créer des plans pour l’avenir. En tout cas, Harry et Meghan n’allaient pas tarder à lâcher une bombe qui surprendrait tout le monde – y compris, apparemment, la propre famille du prince.

ADVERTISEMENT

Oui, Charles a apparemment été pris de court par la nouvelle que son fils allait quitter le pays – avec Meghan et Archie, bien entendu. Malgré cela, le prince de Galles continue à entretenir une relation très forte avec Harry. “Harry est et a toujours été incroyablement proche de son père. Et rien de ce qui s’est passé au cours de ces derniers mois n’a fait changer cela”, a déclaré une source proche des deux hommes au Sun.

ADVERTISEMENT

L’initié ajoute : “Charles, en particulier, sentait que le travail et les causes dans lesquelles Harry et Meghan voulaient se lancer pouvaient être servis au sein de la maison royale. Mais comme tout père aimant, à présent [que] Harry a pris sa décision, Charles veut le soutenir.”

ADVERTISEMENT

Et au cours d’un voyage récent au Royaume-Uni, Harry aurait apparemment passé beaucoup de temps avec Charles. “Depuis le retour d’Harry, il a pu voir son père et ils ont discuté de ce que Harry voulait faire à l’avenir. Harry a énormément de respect pour l’opinion de son père et a bien accueilli ses conseils”, explique la source du Sun.

ADVERTISEMENT

En tant que grand-père, il est parfaitement compréhensible que Charles soit triste de ne pas avoir l’occasion de voir Archie grandir. Et même si les visites à son petit-fils ne manqueront pas, le prince de Galles devra pourtant se faire à l’idée qu’il ne lui sera plus possible de simplement parcourir quelques kilomètres pour passer du temps en famille.

ADVERTISEMENT

Harry et Meghan pourraient bien avoir d’autres enfants à l’avenir. Et, même si le couple s’est libéré d’une grande partie de ses fonctions royales, leurs moindres faits et gestes continueront sans doute d’être scrutés, peu importe comment évoluera leur relation glaciale avec la presse.

ADVERTISEMENT

Personne ne peut deviner ce que cela signifie pour Charles, Harry et Archie. Mais seuls les cœurs les plus endurcis pourraient souhaiter voir un fossé se creuser entre un grand-père, un fils et un petit-fils. Au moins, avec la richesse et le prestige du clan, cela ne devrait pas être trop difficile de faciliter les visites.

ADVERTISEMENT

C’est pourquoi, peu importe ce qu’il advient de Meghan et Harry, ils continueront sans doute d’attirer les lumières des projecteurs. Et comme le public sera certainement impatient de regarder des photos d’Archie en grandissant, cela veut dire que Charles ne sera jamais qu’à un clic de voir son petit-fils.

ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT