Si Vous Apercevez Des Pièces Posées Sur Des Pierres Tombales, Ne Les Ramassez Pas

Au cimetière, on trouve tout autour de soi des hommages émouvants aux disparus. Des bouquets de fleurs déposés avec amour sur les pierres tombales aux bibelots possédant une véritable valeur sentimentale. Ensuite, bien sûr, on trouve sur les pierres elles-mêmes des témoignages écrits de la vie des personnes décédées. Mais la prochaine fois que vous vous rendrez dans un cimetière, voyez si un objet scintillant attire votre attention. En vous en approchant, vous remarquerez sans doute qu’il s’agit d’une pièce brillante. Et celle-ci se trouve là pour une raison véritablement poignante.

Alors, où trouver ces pièces sur les pierres tombales ? Sont-elles faciles à apercevoir ? Eh bien, dans la plupart des cas, l’argent est placé sur le dessus des pierres. Et, bien que cela puisse sembler bizarre, il s’agit en réalité d’une pratique plutôt répandue – qu’on retrouve dans de nombreux cimetières à travers les États-Unis. Et ce n’est pas tout.

Si vous observez de plus près ces pierres tombales, vous verrez probablement des pièces variées de différentes valeurs. Par exemple, vous pourriez trouver un mélange de pièces de dix cents ou de cinq centimes, posées sur le bord de la pierre tombale. Cela paraît assez arbitraire, n’est-ce pas ? Presque comme si quelqu’un venait de vider ses fonds de poches.

ADVERTISEMENT

Mais en réalité, cet assortiment d’argent est loin d’être aléatoire. En fait, ces différentes pièces ont des significations très particulières pour ceux qui les déposent au cimetière. Et, lorsque vous en connaîtrez un peu plus sur la raison d’être de cette tradition, vous ne regarderez probablement plus jamais une pièce de la même façon.

Naturellement, les pièces de monnaie ne sont pas les seules choses qu’on peut trouver dans un cimetière. En vous baladant, vous allez certainement remarquer d’autres objets posés autour des parcelles herbeuses et des pierres commémoratives. Et si, à première vue, ces objets peuvent sembler n’être que de simples décorations – peut-être celles visant à apporter une forme réconfort aux personnes en deuil – ce n’est pas toujours le cas.

ADVERTISEMENT

Alors, quelle est leur signification ? Eh bien, commençons par l’objet le plus traditionnel laissé à côté des pierres tombales. Nous faisons référence aux fleurs, bien entendu. Les fleurs sont une magnifique façon d’honorer un être cher et peuvent aussi servir à égayer une concession. Mais qu’est-ce qui a lancé cette pratique ?

ADVERTISEMENT

Eh bien, cette tradition remonte jusqu’à l’Antiquité, lorsque les peuples grecs cherchaient à honorer leurs soldats morts. Dans une coutume connue sous le nom de “zoai”, des fleurs étaient déposées autour d’une parcelle, et les personnes en deuil s’occupaient ensuite d’elles.

ADVERTISEMENT

À partir de là, cela devenait surtout une sorte de jeu de patience. Si les plantes s’ouvraient et fleurissaient sur le lieu d’inhumation, ils pensaient alors que l’esprit de la personne avait atteint une sorte de contentement dans l’au-delà. Ce n’est pas aussi simple que de laisser une pièce de monnaie sur une pierre tombale, mais les Grecs semblaient y être très attachés.

ADVERTISEMENT

Quoi qu’il en soit, les Romains ont eux aussi adopté cette tradition – bien que sa signification soit un peu différente. Au lieu de voir les fleurs comme un signe spirituel, ce peuple antique les considéraient comme des cadeaux avec lesquels ils pouvaient apaiser leurs proches décédés. Pourquoi ? Eh bien, parce qu’ils pensaient que les âmes humaines s’attardaient près de leurs sépultures après la mort.

ADVERTISEMENT

Ainsi, des fleurs et d’autres souvenirs étaient laissées dans la zone. Et les fleurs ont peut-être aussi joué un rôle complémentaire – bien que peu ragoûtant –, en rendant l’air un peu plus doux durant le processus de décomposition. Beurk. Mais il y a quelque chose d’autre que nous devrions vous dire. En effet, il y a des preuves que la pratique de déposer des fleurs remonte peut-être à des temps encore plus lointains que l’époque des Grecs et des Romains.

ADVERTISEMENT

Effectivement, une découverte faite en 2010 suggère que les Espagnols déposent des fleurs sur les tombes depuis le Paléolithique supérieur. Waw! Du pollen a été retrouvé à l’intérieur d’une crypte de la grotte d’El Mirón, située en Cantabrie. Et ces restes botaniques auraient au moins 16 000 ans. Non, ce n’est pas une faute de frappe.

ADVERTISEMENT

Quelle est l’importance de cette découverte? Une chercheuse de l’Université du Pays Basque peut nous l’expliquer. María José Iriarte-Chiapusso s’y connaît parfaitement dans la discipline de paléobotanique. Et avec ses collègues Alvaro Arrizabalaga et Gloria Cuenca-Bescós, elle a rédigé un article académique sur cette trouvaille.

ADVERTISEMENT

Iriarte-Chiapusso explique à propos des gens qui ont existé dans cette partie de l’Espagne : “Ils mettaient des fleurs entières sur la tombe. Mais il n’a pas été possible de dire si le but de poser des plantes était lié à une offrande rituelle pour le défunt ou un but plus simple – comme, par exemple, pour éloigner les mauvaises odeurs de l’enterrement”.

ADVERTISEMENT

Iriarte-Chiapusso et ses collègues ont aussi pu identifier la couleur de la flore. Elle poursuit : “Leurs petites fleurs, en général blanches ou jaunâtres, sont des fleurs qui ne seraient pas considérées comme des plantes colorées aujourd’hui”. Cependant, même si la verdure n’était pas la plus ravissante du monde, il n’en reste pas moins impressionnant que nous puissions en savoir autant sur une pratique vieille de plusieurs milliers d’années.

ADVERTISEMENT

Il faut également dire que cette coutume existe depuis très longtemps. Mais, assez curieusement, elle n’a apparemment commencé aux États-Unis qu’après la fin de la Guerre de Sécession. C’est en tout cas l’avis de l’historien Jay Winik, qui affirme que la mort d’Abraham Lincoln a servi de catalyseur.

ADVERTISEMENT

Winik écrit : “En cherchant un moyen d’exprimer leur chagrin [pour Lincoln], d’innombrables Américains sont allés vers les bouquets de fleurs. Des lilas, des roses et des fleurs d’oranger – tout ce qui fleurissait dans le pays. Ainsi est née une nouvelle tradition : déposer des fleurs au cours de funérailles”.

ADVERTISEMENT

C’est donc de là que naît le Decoration Day en 1868 – même si vous connaissez peut-être mieux cet événement sous le nom de Memorial Day. Mais les fleurs n’ornent pas seulement les pierres tombales de ceux décédés au service de leur pays. On les trouve aussi sur les tombes d’autres personnes. Comme le dit Winik, ce geste est devenu une tradition.

ADVERTISEMENT

Mais y a-t-il un sens dans le choix des fleurs ? Effectivement, de la même manière que les pièces de monnaie posées sur les pierres tombales, les différentes variétés de fleurs possèdent leurs propres messages. Cela vous incitera peut-être à être un peu plus attentif aux bouquets que vous choisissez avant de vous rendre au cimetière.

ADVERTISEMENT

Les fleurs de camélia, par exemple, sont censées exprimer de l’affection envers la personne décédée. Ce qui est apparemment aussi le cas avec des oeillets et des roses rouges. Les jonquilles, en revanche, expriment “la renaissance et l’espoir”, selon un article de 2019 du magazine Southern Living. Et cela a du sens lorsqu’on se rappelle que ces fleurs jaunes sortent généralement de terre au printemps.

ADVERTISEMENT

Cependant, vous n’allez pas trouver que des fleurs autour des tombes. Il y a de fortes chances que vous aperceviez également plusieurs cailloux sur les pierres tombales. Mais y a-t-il une raison plus profonde à leur présence au-delà de la simple décoration ? Bien entendu.

ADVERTISEMENT

Et cette coutume plonge à nouveau ses racines dans les temps anciens. Dans un passé lointain, on utilisait des pierres pour protéger les cadavres de tout animal errant. Elles servaient aussi de proto-tombes, afin de signaler l’endroit où certaines personnes étaient enterrées. Ces dispositifs sont généralement surnommés “cairns”.

ADVERTISEMENT

Alors, pourquoi les pierres continuent-elles de s’accumuler aujourd’hui ? Simplement en raison du fait que certaines personnes veulent conserver les traditions de leurs ancêtres pour honorer les morts. Et chaque caillou laissé sur une parcelle représente apparemment un seul individu qui est passé dire bonjour. Cela peut expliquer pourquoi certaines pierres tombales sont jonchées de petits cailloux. Même dans la mort, ces gens sont toujours populaires.

ADVERTISEMENT

Mais, à présent, vous êtes probablement en train de vous demander : qu’est-ce qui arrive à tous ces trucs au final ? En fait, les gardiens de cimetière enlèvent les cailloux des pierres tombales après un certain temps, même s’ils ne les jettent pas vraiment. À la place de cela, ils jettent les pierres près de leurs parcelles respectives.

ADVERTISEMENT

Et les bouquets de fleurs commencent évidemment à faner au bout d’un certain temps – ce contre quoi on ne peut pas vraiment faire grand chose. Lorsque cela arrive, les gardiens doivent s’en débarrasser. Toutefois, la flore plantée sur une tombe peut être entretenue par la personne qui l’a déposée sur l’emplacement.

ADVERTISEMENT

Mais qu’en est-il des pièces de monnaie ? Sont-elles enlevées à un moment ? Eh bien, à moins qu’on ne vous ait expliqué le contraire, conservez ce conseil en tête pour vos prochains déplacements au cimetière. C’est très simple : ne touchez jamais aux pièces. Celles-ci sont importantes à la fois pour le défunt ainsi que pour la personne qui les a déposées sur la pierre tombale.

ADVERTISEMENT

Et pourquoi ? En général, ces pièces sont placées sur les pierres tombales de ceux ayant fait partie de l’armée américaine, car c’est une façon de commémorer la vie d’une personne décédée en service. De plus, comme nous l’avons mentionné auparavant, les différentes monnaies ont leurs propres messages spécifiques qui peuvent être déchiffrés par ceux qui en connaissent le sens.

ADVERTISEMENT

Apparemment, un penny est le signe qu’une personne extérieure à l’armée est venue rendre hommage au soldat. C’est simplement une belle façon d’informer ses proches qu’un passant est passé par là. Toutefois, plus la valeur monétaire augmente, plus les significations deviennent personnelles.

ADVERTISEMENT

Par exemple, si vous déposez un nickel sur la pierre tombale, cela indique que vous avez fait le camp d’entraînement avec la personne décédée. Le lien devient encore plus étroit avec un dime, car cette pièce signale que vous étiez du même régiment. Mais les quarters recèlent sans doute la signification la plus poignante de toutes.

ADVERTISEMENT

Si vous laissez cette pièce au cimetière, cela indique que vous étiez présent au moment où le soldat a perdu la vie. On ne peut qu’imaginer l’émotion d’un parent en apercevant un quarter sur la tombe. Mais maintenant que vous savez pourquoi ces pièces ont été laissées là, vous êtes peut-être curieux de savoir d’où vient cette tradition.

ADVERTISEMENT

La vérité ? Nous n’avons pas de certitude, mais une théorie continue de prévaloir. Apparemment, cette coutume a commencé aux États-Unis au moment où la guerre du Vietnam faisait rage. N’oublions pas que plus de 58 000 soldats américains sont morts au cours de ces 11 années de conflit.

ADVERTISEMENT

Et cette guerre, c’est bien connu, a provoqué de nombreuses protestations tout au long des années 1960 et 1970. C’était un conflit très impopulaire – même dans les rangs de ceux y ayant combattu. Pour cette raison, si vous vouliez évoquer un frère d’armes tombé au combat, les choses risquaient de prendre une tournure indésirable. Selon un article du Wadena Pioneer Journal de 2015, c’est là que les pièces de monnaie ont fait leur apparition.

ADVERTISEMENT

Le simple fait de déposer une pièce de monnaie sur une tombe permettait à la fois de commémorer les morts et d’éviter de se lancer dans un débat houleux. Mais le Wadena Pioneer Journal affirme que ce n’est pas uniquement pour cette raison que les pièces ont commencé à s’accumuler. Dans certains cas, elles ont été laissées en guise de ce que le journal nomme un “acompte” (“down payment”).

ADVERTISEMENT

L’argent était en effet vu comme un moyen pour les vétérans d’acheter des boissons à leurs amis décédés une fois qu’eux-mêmes seraient passés de l’autre côté – ou, en d’autres termes, une fois qu’ils seraient réunis dans l’au-delà. Touchant ! Reste à espérer que le bar des Cieux vaille l’attente. Mais il y a autre chose. Le lien entre les pièces de monnaie et la mort n’est pas apparu uniquement au cours de la guerre du Vietnam.

ADVERTISEMENT

Selon le Wadena Pioneer Journal, les soldats romains de l’Antiquité recevaient un honneur semblable lorsqu’ils tombaient au combat. Mais il faut remarquer que cette pratique n’était pas réservée aux seuls militaires tombés au combat. Certaines familles voulaient en effet amener du changement sur les sépulture de leurs proches. Et tout cela pourrait être lié à la mythologie grecque.

ADVERTISEMENT

Si vous avez oublié certaines choses depuis que vous avez quitté l’école, nous allons vous aider à y voir un peu plus clair. Les Grecs anciens croyaient que Hadès, le souverain des Enfers, avait un batelier nommé Charon. Le travail de Charon consistait à emporter les esprits des morts dans le monde souterrain, et pour y parvenir, ils voyageaient ensemble le long de la légendaire rivière Styx. Mais comme les autres modes de transport public, le voyage n’était pas gratuit.

ADVERTISEMENT

En effet, Charon avait besoin de pièces de monnaie de la part des défunts pour leur accorder le passage. Et, dans les temps anciens, l’argent nécessaire était placé soit sur les yeux du mort, soit à l’intérieur de sa bouche. Sans cet argent, le batelier rejetait l’esprit et le laissait dériver sur le Styx pendant un siècle. Aïe !

ADVERTISEMENT

Au vu des conséquences, certains ne préféraient pas prendre de risque, et laissaient alors des pièces pour leurs proches juste au cas où. Intéressant, n’est-ce pas? Et ce n’est pas tout. Le Wadena Pioneer Journal affirme qu’une famille surnommée les “Donnellys Noirs” a également contribué à populariser cette pratique.

ADVERTISEMENT

Ce clan tristement célèbre a sévi dans l’Ontario, au Canada, après avoir quitté l’Irlande au XIXe siècle. Ce n’est donc peut-être pas surprenant que cinq des Donnelly aient été assassinés en 1880. Et une fois ces membres de la famille enterrés, on racontait qu’il fallait déposer une pièce de monnaie sur leur parcelle et faire un vœu. Si l’on en croit la légende, votre souhait devait alors être exaucé.

ADVERTISEMENT

D’autres personnes se sont alors mises à croire que la même chose allait se produire avec leurs propres parents – ce qui signifie, bien entendu, qu’ils déposaient des pièces et commençaient à espérer. Et même si les raisons de cette coutume ont pu changer au cours des décennies suivantes, vous pouvez toujours apercevoir des pièces sur les pierres tombales. Beaucoup d’entre elles sont aussi déposées là pour une occasion particulière.

ADVERTISEMENT

On comprend mieux à présent que ce soit le jour du Memorial Day que de nombreuses personnes rendent hommage aux morts en déposant leurs pièces de monnaie sur les tombes. Et, avec le temps, ces pièces sont rassemblées par le gardien du cimetière pour couvrir les frais d’entretien – de la tonte de la pelouse au nettoyage des pierres tombales. C’est une attention qui va loin.

ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT